Presse

Les Amants Magnifiques - Opera de Massy  - janv. 2017 - Le Concert Spirituel / Vincent Tavernier
Olyrix, Marjorie Cabrol, 21/01/17
"Également mezzo-soprano, Eva Zaïcik possède une voix envoûtante et contrôlée."

Forumopera, Jean-Marcel Imbert, 24/01/17 Jean-Marcel Humbert
"Les chanteurs sont tous de très bon niveau (on a particulièrement aimé la Caliste d’Eva Zaïcik, qui – déjà – interprète un véritable air de grand opéra). Les voix sont fraîches et musicales ..."

Dido & Aeneas, H. Purcell - Opéra de Rouen & Versailles - nov 2016 - Le Poème Harmonique/ C. Roussat & J. Lubek
Publicsoperarouen, 7 nov. 2016
"La jeune mezzo-soprano, Eva Zaïcik, qui a remplacé Mireille Delunsch au pied levé, est tout simplement merveilleuse. Quelle émotion!"
"Ce soir elle fut stupéfiante car la tessiture de sa voix est véritablement étendue avec un timbre chaleureux, ses aigus sont brillants, ses graves sont profonds, sa ligne de chant, sa puissance, sa diction, son absence de vibrato, telles sont des qualités qu’elle nous a merveilleusement démontré.On peut se permettre d’acclamer son air final, ce terrible lamento à fendre les pierres, ce fut une superbe et émouvante interprétation dotée d’une très belle musicalité. Cette jeune chanteuse avec sa grande voix lyrique et chaleureuse, est à l’aube d’une très grande carrière.  on peut lui dire : MERCI !"
Olyrix, Charles Arden, 7 nov. 2016
"Eva Zaïcik remplace au pied levé Mireille Delunsch dans le rôle principal. Alors qu'elle n'a pu répéter que le jour même de la Première et vu combien il peut être intimidant de se substituer à une artiste reconnue, la jeune mezzo-soprano se montre digne de son statut de Révélation lyrique de l'ADAMI 2016. (...) Eva Zaïcik tire Purcell vers un registre dramatique et généreux..."

Orfeo, Cl. Monteverdi - Opéra de Dijon - oct. 2016 - Les Traversées Baroques / Y. Lenoir

baroquiades.com - Hippolyte Darissi​
"...Eva Zaïcik incarne une Messagère particulièrement dramatique, portant les émotions d’une manière des plus bouleversantes, et avec une voix parfaitement appropriée, à la diction claire et fluide. "
​musicologie.org - Eusebius
"La Messagère d’ Eva Zaïcik porte une émotion vraie, et même lorsqu’on connaît par cœur son récit, la manière dont elle nous le livre nous bouleverse."

forumopera.com- Yvan Beuvard
"... l’extraordinaire Messagère de Eva Zaïcik

, mezzo à la voix chaude, dont l’irruption puis le récit nous bouleversent ..."

Les Rencontres Musicales de Vézelay - mai 2016- Taylor Consort

concertclassic.com- Alain Cochart
"A Vézelay, le Taylor Consort avait pour partenaire la jeune mezzo Eva Zaïcik dont la richesse de timbre, la présence, le sens dramatique ont fait mouche dans un air du Hercule de Haendel, le « Erbarme dich » de la Saint Matthieu ou la Mort de Didon de Purcell. La chanteuse, issue de la classe d’Elène Golgevit au CNSMD de Paris, peut il vrai déjà se prévaloir d’une plus que solide expérience, de la musique ancienne au contemporain. Une artiste à suivre de très près, vous l’aurez compris."
Il Viaggio a Reims – CNSMDP/ Philharmonie de Paris – 13 et 14 mars 2015 - M. Guidarini / E. Cordoliani

​L'Education Musicale - Avril 2015 - Patrice Imbaud
« Sur scène tout fut prétexte à la musique et à la farce, une scénographie agréable, un jeu d’acteur totalement décomplexé, une distribution vocale homogène en qualité, avec un coup de coeur pour l’exceptionnelle prestation de la mezzo soprano Eva Zaïcik dans le rôle de la marquise Mélibée, tessiture étendue, timbre chaud, aigus solaires, graves profonds, souplesse de la ligne de chant, puissance, diction claire, absence de vibrato... »

Mitridate, re di ponto – CNSMDP / Philharmonie de Paris –  mars 2014 - D. Reiland / V. Vittoz

​Forum Opera - 04/03/14 - Laurent Bury
« Le reste de la distribution est clairement dominé par la mezzo Eva Zaïcik [...] dès «Venga pur, minaccia e frema », la reprise du da capo lui permet de donner plus de vie au texte, d’animer son personnage, et la beauté du timbre fait le reste. »

Classique News - 27/02/14 - Nicolas Grienenberger
« Et l’on n’oubliera pas de sitôt l’admirable air de Farnace « Già dagli occhi », d’une tendresse poignante. Eva Zaïcik [...] à l’énergie famboyante et portant à merveille le travesti, impressionne par l’autorité de ses accents, l’impact de ses aigus et la belle couleur mordorée de son timbre. On salue en outre sa superbe interprétation de l’air dont nous parlions plus haut, [...] sensible et à feur de peau, le plus beau moment de la soirée. »

Opéra online - 26/02/14 - Albina Belabiod
« La mezzo-soprano Eva Zaïcik, possède des graves sublimes et révèle une belle musicalité dans le très bel air de la rédemption au IIIème acte. »

Lecons de Ténèbres & Miserere (Scarlatti-Pécou) – Festival Contrepoints 62 – 4,5 et 6 octobre 2013 - Les Folies Françoises

Concert Classic - Octobre 2013 - Michel Roubinet
« Eva Zaïcik, grande voix souplement lyrique, chaleureuse et précise »
La Lettre du musicien - 07/10/13 - Clément Rochefor
« On a retrouvé le moelleux et l’élégance qui caractérisent la “couleur” de l’ensemble de Patrick Cohën-Akenine. On aura aussi découvert une voix, celle de la jeune soprano Eva Zaïcik. Elève au Conservatoire de Paris, elle s’est distinguée par une projection sans efforts, des graves impressionnants et un joli terrain stylistique. A suivre ! »

Concert classiC - Juillet 2013 - Jean-Guillaume Lebrun
« Avoir confIé ces Lamentations à trois jeunes chanteuses diférentes, confirme encore ce parti pris par Patrick Cohën-Akénine : les nuances de timbre – plus clair chez Laura Holm, plus sombre et dramatique pour Eva Zaïcik, d'une humanité naturelle et fragile chez la colorature Dania El Zein – créent une véritable dramaturgie à trois voix. »